Personnages célèbres sur l’île d’Achill

L’isolement d’Achill Island et ses paysages propices à l’inspiration ont attiré nombre de personnages intéressants à travers les siècles.

Au XVIème siècle, la reine des pirates Granuaille (Grace O’Malley) avait établi une base à Kildavnet sur la côte est d’Achill Island, qui lui permettait, dit-on, avec d’autres places fortes similaires le long de la côte de Mayo, de contrôler les mers sur toute la côte ouest de l’Irlande.

Au XIXème siècle, le célèbre Capitaine Boycott s’installa à Keem Bay et plus tard à Corrymore House, sur les flancs du Mont Croaghaun. Agent foncier, il fut apparemment haï au point d’être obligé de quitter Achill Island pour Ballinroe dans le Comté du Mayo en 1877. C’est là que des fermiers exprimèrent leur mécontentement en l’ignorant, donnant ainsi naissance au verbe boycotter.

Le peintre paysagiste irlandais Paul Henry vint pour la première fois sur Achill Island pour deux semaines de vacances en 1910. Il y resta neuf ans, les années les plus formatrices de sa carrière, et exécuta de nombreuses scènes célèbres sur Achill Island, dont la série des ‘Récolteurs de pommes de terre” et “La mise à l’eau du Currach”, une scène dont il fut certainement le témoin à Keem Bay. Henry rapporta longuement son expérience sur Achill Island dans son autobiographie, ‘Portrait d’Irlandais’.

Parmi les autres peintres ayant puisé leur inspiration sur Achill Island figure l’Américain Robert Henri, qui logea à Corrymore House tous les étés de 1924 à 1928. Henri exécuta de nombreux portraits des gens du coin, en particulier des enfants, qu’il payait pour poser. Les artistes Percy French, Charles Lamb, Derek Hill et Desmond Turner ont tous travaillé sur Achill Island, et l’artiste contemporain Camille Souter habite et travaille toujours sur l’île.

Le romancier anglais Graham Greene visita Achill Island et y travailla dans les années 40. Il y aurait achevé, dit-on, son roman ‘Le Fond du problème’ dans un cottage à Dooagh. L’écrivain allemand Heinrich Boll, qui remporta le prix Nobel de Littérature en 1972, vint pour la première fois sur Achill Island dans les années 50. Il écrivit alors un ouvrage sur la vie dans l’île intitulé ‘Journal irlandais’. Boll fut si épris d’Achill Island, qu’il revint y passer presque tous les étés dans un cottage à Dugort pendant les quinze années qui suivirent.